Challenges·Chroniques littéraires·pumpkin autumn challenge·Uncategorized

Aspirine – Joann Sfar

648x360_1er-tome-aspirine-auteur-joann-sfar

Fiche PAC :

Livre : 6/6

Menu : Automne Douceur de Vivre

Catégorie : Trick or Treat

♥♥♥♥♥♥♥♥

Résumé  :

Aspirine, étudiante en philosophie à la Sorbonne a la rage, elle ne supporte plus de revivre sans cesse les mêmes épisodes de sa vie pourrie. Et ça fait 300 ans que ça dure car Aspirine est vampire, coincée dans son état d’adolescente de 17 ans. Elle partage un appartement avec sa soeur Josacine, heureuse et sublime jeune femme de 23 ans, qui elle au moins, a eu l’avantage de devenir vampire au bon âge. En perpétuelle crise d’adolescence, elle passe ses nerfs sur son prof, sa soeur et tous les hommes «relous » qui croisent sa route. Assoiffée de sang, elle n’hésite pas à les dévorer (au sens propre) ou les dépecer. C’est même devenu un rituel avec les amants que sa jolie grande soeur collectionne. Malgré tout, elle attise la curiosité d’Ydgor ado attardé, un étudiant de type « no-life » : vaguement gothique, légèrement bigleux et mal peigné… avec comme kiff dans la vie, le fantastique et la légende de Cthulhu… Il rêve de vivre un truc magique, d’un destin exceptionnel et a compris qu’Aspirine est une vampire. Pour acquérir le privilège de pouvoir l’accompagner, il s’engage à garder le secret et à devenir son serviteur… son esclave. Parviendra-t-il à gagner sa confiance voire même son amitié ? Arrivera-t-il à la calmer de ses pulsions mortifères ? Au final, lequel sera le plus enragé des deux ?

♥♥♥♥♥♥♥♥

Avis :

Comme pour Zombillénium, ce livre n’était pas dans ma PAL pour le Pumpkin Autumn Challenge mais, voyant le dernier jour du challenge que je ne terminerais jamais Le Crime d’Halloween, je me suis lancée dans la lecture de cette bande dessinée que j’avais offerte à ma belle-mère, Julie, qui adore Joann Sfar (notamment Le Chat du rabbin) et à ma soeur, Bianca, à qui je voulais lui faire découvrir cet auteur.

J’ai entendu parler de Joann Star par ma petite soeur, Alice, qui est une fan absolue du dessinateur. La preuve en est que son premier article sur le blog était sur une de ses bandes dessinées. J’adorais  son humour et sa façon de dessiner dans Petit Vampire ou encore dans Sardine de l’espace. D’autant plus que je passais de bons moments à lire avec Alice ses histoires.

Lorsqu’Aspirine est sortie, je savais que c’était une bande dessinée adulte contrairement à celles que j’avais lues jusqu’alors. Cependant, je ne m’attendais pas à des dialogues si crus. Aspirine est totalement déconcertée de vivre dans ce monde et souhaite une seule chose : se suicider. Elle le fait bien comprendre dans sa manière de parler et d’agir. Elle n’hésite pas à parler de façon bien plus que familière. Elle est aussi très déconcertante : elle agit avec son entourage de manière très agressive et négative. J’avoue donc qu’au début j’avais du mal à me laisser plonger dans l’histoire…

Un personnage me plaisait beaucoup : le geek Ydgor, d’une infinie gentillesse… C’est lui qui m’a donné envie de continuer la lecture. Même s’il semble en arrière-plan, il est celui qui fait basculer l’histoire et apporte de la joie dans la vie dépressive d’Aspirine.

Finalement, en finissant la BD, j’étais contente car l’histoire prend une tournure plus gaie et encore plus fantastique. Même si Joann Sfar évoque, en parallèle, des sujets complexes auxquels nous sommes confrontés notamment les agressions dans la rue ou encore la difficulté d’être une jeune fille aujourd’hui, les problèmes qu’on a à s’accepter physiquement, etc.

Enfin, j’ai adoré voir Paris sous cet angle. Notamment quand Aspirine survole la ville, les dessins sont réellement magnifiques… Puis, c’était rigolo de voir ce vampire à La Sorbonne et entendre les professeurs parler de philosophes qu’elle a, elle, rencontré dans son passé.

Pour conclure, j’ai fini par me laisser prendre par l’histoire mais j’ai dû me forcer au début. Si vous aimez Joann Sfar et que vous connaissez, vous allez sûrement adorer ! Mais si, comme moi, vous connaissiez seulement ses BD jeunesse vous risquez d’être surpris ! Cependant, les dessins restent géniaux et le personnage de Ydgor est vraiment super.

Note : ★★★☆☆

Vous avez lu la BD ? Pour le Pumpkin Autumn Challenge ?  Laissez-moi votre réponse en commentaire 🙂

Lilou

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s